08/02/2007

notre Michelle

Une Mamoune

 

C’est au cœur gros comme ça

Que sans problème, on les reconnaît,

Mais ne vous y trompez pas

Il y en a moins qu’il n’en faudrait.

 

C’est les bras ouverts, qu’elle vous accueille

Pour mettre du baume sur vos maux,

Et rien n’échappe à la vigilance de son œil,

Elle veut vous aider à porter votre fardeau.

 

C’est une table accueillante qui vous attend

À toutes heures du jour ou de la nuit,

Et devant un café ou une eau de Vie

Une oreille attentive vous écoute, vous comprend.

 

C’est une dame qui a trop de place dans son cœur,

C’est une âme enflammée qui répand sa chaleur,

Bref, c’est la bonté personnifiée

Qui partout, devrait exister.

 

J’ai eu la chance de la rencontrer

Au gré des méandres de la Vie,*

Et si par hasard vous la retrouvée,

Dite lui que vous venez de la part d’une amie.

 

*

 

*la Vie : rivière de France

 

 Glyciane

 

les poemes de glyciane

 

 

Maixent-7

 

 

20:33 Écrit par olive dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.